Septeto Habanero

L’histoire mythique du Septeto Habanero n’est autre que la rencontre de la musique traditionnelle cubaine -le Son- avec les musiciens de la Havane. Le groupe, qui est à l’origine un sextet, naît dans les années 20. Dirigé par le guitariste Guillermo Castillo et le chanteur Gerardo Martinez, le groupe devient en 1924 le premier ensemble cubain à partir enregistrer aux Etats-Unis. Il contribue à faire connaître le Son, fruit du métissage entre les cultures et les traditions populaires d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique. Les havanais entrent peu à peu dans la légende en reprenant les succès intemporels qui marqueront à jamais l’histoire du Son par exemples comme : Tres Lindas Cubanas, La loma de Belén, Suavecito, Galán galán, La Maldita Timidez

En 1927, le Sexteto devient Septeto Habanero avec l’arrivée de l’illustre trompettiste Enriquez Hernandéz. Au fil des ans, une pléiade de musiciens se succèdent comme Félix Chapotin, Abelardo Barroso, Cheo Marquetti, Agustín Gutierrez, « Papa Killa » et Arsenio Rodríguez pour n’en citer que quelques-uns et maintiennent la notoriété du groupe et leur efficacité sur scène.

En 1964, le charismatique Germán Pedro Ibáñez, chanteur et guitariste, prend la direction artistique de la formation et lui insuffle un nouvel élan. Pendant plus de 35 ans, le Septeto Habanero sillonne le monde sans relâche et devient ainsi l’orchestre cubain incontournable des plus grandes scènes mondiales. Les « Kings of Cuban Son », comme on les surnomme, touchent un large public en célébrant avec poésie l’amour, la nature, la nusique ou en racontant la réalité sociale de leur patrie dans un vibrant hommage.

Même après plusieurs décennies d’existence, la magie de ce véritable monument de la musique cubaine opère toujours. On ne compte plus leurs nombreuses participations à des festivals dans le monde entier et leurs nominations pour des concours internationaux (Grammy Latino 2010).

D’une identité culturelle inégalable et inaltérable, le Septeto Habanero n’a de cesse de nous surprendre. En 2000, ils enregistrent « Orgullo de los Soneros », l’album de leurs 80 ans avec le label Lusafrica, ce qui fait d’eux le premier groupe cubain à collaborer avec un label français. Dix ans plus tard, ils rendent hommage à l’ensemble des soneros qui ont marqué la formation dans un double album enregistré à Cuba. Le groupe vient fêter la sortie officielle de l’album en Europe et ses 90 bougies lors d’une grande tournée en 2011.
Venez découvrir ou redécouvrir la musique colorée et festive de ce groupe mythique et préparez-vous pour un décollage immédiat direction les quartiers ensoleillés de la Havane.

Plus de Renseignements